J'ai eu mon premier chat aux alentours de mes 4 ans. Une petite minette noire à la tache blanche sur la poitrine, nommée Mimi. Elle a fait héroïne de mes rédactions pendant au moins tout mon primaire. Avec parfois les honneurs d'une lecture publique.

Elle était mon refuge. Mon apprentie de la vie féline et animale.

Plus tard, mon frère a recueilli en haut d'un arbre une petite isabelle, un peu sauvage que l'on a appelé Fauvette : un nom d'oiseau pour cette féroce minette un peu caractérielle. Elle refusait de se laisser prendre en photo mais montrait son ventre quand mon amoureux venait me voir. Et elle nous griffait quand on la mettait en voiture pour aller chez le vétérinaire par exemple.

Elle nous a initié à l'art de donner la pilule à un chat.... sauf qu'on ne la donnait jamais assez vite quand elle venait d'avoir des petits, et que, bien entendu, les mâles du voisinage, eux, étaient plus rapides que nous.

Ensuite, j'ai eu la lourde tâche de me débrouiller seule, l'été de mes 17 ans, avec une chatte qui a mis bas avec mon aide, et la mission affreuse de trucider les petits. C'était horrible : Biscotte (fille de Fauvette) ne pouvait accoucher qu'avec un humain, ce qui m'a valu une nuit blanche, de câlins, caresses, discours et aide quand le dernier petit n'a pas pu sortir entièrement. J'ai bien observé que les 4 bébés chats étaient en forme et dûment léchés, les placenta mangés, les ronrons en marche, avant de me coucher.

Et j'ai, le lendemain, obéi à mes parents en tuant les petits. En fait je l'ai fait faire à mon copain. Lui expliquant tout le processus.

Et ma chatte, qui m'avait fait confiance, qui me faisait confiance, miaulait et demandait de l'aide pour chercher ses petits partout :-( J'étais effondrée.

Puis je suis partie de la maison, ai vécu dans une chambre étudiante : 9 m² au lieu d'une maison avec jardin : j'errais comme une lionne en cage dans ce cagibi au 8ème !

Ensuite j'ai aménagé dans un F2 avec mon compagnon. Un balcon comme extérieur.

Très bien. Mais pas les conditions pour adopter un chat selon moi.

Et pourtant j'en avais envie !